Planète RYLOTH

Aller en bas

Planète RYLOTH

Message par wZero84 le Mar 1 Juil - 11:36



Type : planète
Climat : arctique, tempéré et aride
Terrain : montagnes, déserts, toundras
Atmosphère : type 1 - respirable
Gravité : standard
Diamètre : 10 600 kilomètres
Durée d'une journée : 305 jours standards
Durée d'une année : 305 jours standards / 30heures par jour
Espèces intelligentes : Twi'leks (76%), autres (24%)
Langues : Twi'leki, Lekku (communication gestuelle par l'appendice), Basic, Hutt
Population : 1, 5 milliard (Twi'Leks 76%, autres 24%)
Gouvernement : méritocratie féodale
Exportations : Ryll, esclaves
Importations : nourriture, articles de luxe, médicaments, technologie

Données astrographiques :
Système/Étoile : Ryloth, secteur Gaylus, région de la Bordure Extérieure.
 - Mon Bala : stérile, pas de lune
 - Ryloth : habitable, cinq lunes
 - Or Tuma : gelée, pas de lune

Ryloth est une planète singulière à bien des égards. La durée d'une journée et d'une année sont égales, mais ce qui peut sembler une erreur à première vue n'est en fait que le reflet d'une singulière donnée naturelle : l'une des faces de Ryloth, appelée les Terres Lumineuses, est en effet en permanence exposée à la lumière de son soleil, tandis que l'autre face est perpétuellement dans l'obscurité. L'ensemble de la planète est fouetté en quasi-permanence par des vents pouvant atteindre les 500 kilomètres par heure, tandis que des tempêtes de chaleur peuvent secouer les Terres Lumineuses et atteindre les 300 degrés à la surface. Comme on peut s'en douter, la vie dans ces contrées est quasiment impossible pour toute créature non adaptée : cela vaut pour les animaux comme pour les espèces intelligentes.
 
 Les habitants de Ryloth, les Twi'leks, sont parvenus à survivre à ces dures conditions de vie en construisant d'immenses cités souterraines, à l'instar des natifs de Sullust. Ces villes, qui peuvent être immenses, sont construites à l'abri des tempêtes et des ouragans, et abritent parfois des centaines de milliers d'individus. La plupart de ces cités sont interconnectées entre elles mais peuvent vivre en autarcie. La plupart des Twi'leks vont rarement à la surface, et il n'est pas rare qu'un habitant de Ryloth ne puisse voir le ciel que sur holovidéo. Les seuls contacts avec l'extérieur sont faits par l'intermédiaire des spatioports, dont une partie à peine émergée à la surface, et encore faut-il alors construire d'imposantes sécurités et autres portes blindées pour lutter contre les tempêtes dévastatrices qui secouent régulièrement la surface. Les spatioports de Ryloth fonctionnent ainsi de manière similaire à ces avant-postes que l'on peut parfois rencontrer... sur des astéroïdes dépourvus d'atmosphère, et dans lesquels tout contact avec l'environnement extérieur est impossible.

 L'atmosphère de Ryloth est en théorie parfaitement respirable, encore que la teneur en oxygène soit plus faible que la moyenne. Mais la température est telle qu'il est difficile d'y survivre pendant longtemps, sans compter les tempêtes, qui sont si fortes qu'il est parfaitement impossible pour un organisme vivant d'y résister. Ces orages sont parfois si puissants qu'il leur arrive de crever littéralement à la surface de la planète et de mettre même en danger les cités souterraines. Lors de tels évènements, l'alerte générale est donnée et tous les habitants sont évacués vers des zones plus profondes jusqu'à ce que la tempête perde de son intensité ou s'éloigne. Heureusement, les Twi'leks sont si habitués à ce genre de problèmes que les accidents graves sont rares, et la plupart de ceux qui s'aventurent volontairement à la surface savent quand il est temps de se mettre à l'abri.

 Ryloth est située à l'extrémité de la Passe Corellienne. Quoi qu'en disent certains fermiers bien connus, la planète est même plus éloignée du centre de la galaxie que Tatooine, et ce n'est pas peu dire. Malgré tout, Ryloth constitue une destination attirante pour nombre de marchands en raison des deux principaux "produits" d'exportation qu'offre la planète : la drogue connue sous le nom de Ryll d'une part, et les esclaves d'autres part. Le Ryll est une épice que l'on extrait dans les mines, possédant des propriétés médicinales ou hallucinogènes selon le type de préparation. L'utilisation la plus commune du Ryll est de l'associer à du Glitterstim afin de créer une épice synthétique très puissante connue sous le nom de Glitteryll. Cette drogue, illégale sur la plupart des mondes, offre des perspectives intéressantes pour les barons du crime. L'esclavage est quant à lui accepté par Ryloth dans la mesure du "raisonnable", c'est-à-dire à condition de ne pas être affiché au vu et au su de tout le monde. Les danseuses Twi'leks sont particulièrement ciblées sur ce "marché" à peine caché.

 Ces façons de faire sont ancrées dans la culture twi'lek depuis si longtemps que l'esclavage est devenue une composante presque essentielle de l'économie locale. Abolir l'esclavage reviendrait donc à restructurer entièrement le mode de fonctionnement de l'économie twi'lek, ce que la plupart des dirigeants - et des Twi'leks eux-mêmes - ne sont pas prêts à faire. Comme la plupart des mondes assimilent l'esclavage à un crime, les Twi'leks ont contourné le problème en établissant des contrats en bonne et due forme. Les danseuses sont ainsi au "service exclusif" de leur "employeur", habituellement pour une durée de 30 ans. Cette période, déjà longue à la base, repart de zéro si l'"employé" est ensuite revendu à un autre propriétaire, faisant de fait des Twi'leks des esclaves à vie. Les danseuses twi'leks ont toujours été admirées dans toute la galaxie pour leur talent, leur grâce et surtout leur sensualité.

 Vers la fin de l'Ancienne République, les femmes twi'leks étaient considérées comme des compagnes indispensables pour tous les riches hommes de la galaxie. Se faire accompagner d'une ou plusieurs Twi'leks lors de ses déplacements était incontestablement le signe de la réussite et ne manquait pas de faire des envieux autour de soi. En dépit de ces activités douteuses, Ryloth est un havre de paix très accueillant envers les étrangers de tous bords. Chaque visiteur est traité de manière la plus convenable possible, et les règles twi'leks concernant la relation avec les hors-monde assure une certaine sécurité à tout un chacun, du moins dans les quartiers "normaux", c'est-à-dire les niveaux supérieurs des villes. Il est plus que douteux que les criminels peuplant les bas-fonds respectent également ces principes de courtoisie.


Source Starwars-Holonet.com et Ldb Aux confins de l'Empire.
avatar
wZero84
Admin

Messages : 203
Date d'inscription : 28/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://sw-ud.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum